Père Bernard Rey-Mermet

Dans l’espérance en la Résurrection, nous avons la peine de vous annoncer le décès du

Père Bernard Rey-Mermet cssr

  • aumônier du Mouvement chrétien des retraités Vie montante pour le canton de Fribourg, de 1994 à 2006,
  • responsable du catéchuménat pour le canton de Fribourg, de 1994 à 2006,
  • aumônier des équipes romandes Vie et Foi, de 1997 à 2006,
  • prêtre auxiliaire au sein de l’Unité pastorale Notre-Dame de la Brillaz, de 2006 à 2013,

qui est entré dans la paix du Seigneur le 14 juillet 2024.

Il était dans sa 91e année et la 67e de son sacerdoce.

L’Eucharistie et le dernier adieu seront célébrés le lundi 22 juillet 2024, à 14 heures 30, en l’église Saint-Julien de Matran.

(Faire-part diocésain en PDF / article cath.ch)

Deux nouveaux prêtres pour le diocèse

Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg ordonnera deux nouveaux prêtres pour son diocèse : Rémi Steinmyller, samedi 22 juin 2024 en l’église du Sacré-Cœur à La Chaux-de-Fonds, à 15h00, et Jacques Doutaz, dimanche 30 juin 2024 en l’église du Christ-Roi à Fribourg, à 15h00.

Les deux futurs prêtres ont tous deux étudié au séminaire diocésain (Givisiez) et à la faculté de théologie de l’Université de Fribourg.

Originaire d’Annecy, Rémi Steinmyller y a obtenu un master en direction administrative et financière puis a travaillé en Argovie comme contrôleur de gestion pendant presque 3 ans. Il termine actuellement un stage pastoral dans l’Unité pastorale des Montagnes neuchâteloises (La Chaux-de-Fonds, Le Locle). Rémi Steinmyller célébrera sa première messe solennelle le dimanche 23 juin à 10h15 au Locle.

Jacques Doutaz, natif d’Avry-devant-Pont, a étudié à l’École polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) où il a obtenu un diplôme d’ingénieur forestier, métier qu’il a exercé pendant 12 ans. Il finit présentement un stage pastoral dans les paroisses du décanat de Fribourg. Jacques Doutaz célébrera sa première messe solennelle le dimanche 7 juillet à 10h00 à Avry-devant-Pont.

Les dernières ordinations presbytérales dans le diocèse ont eu lieu l’été dernier.

Le Service diocésain de la communication


 

Deux séminaires dans le diocèse

Séminaire du diocèse de de Lausanne, Genève et Fribourg 

Ce séminaire propose une formation aux jeunes des cantons de Genève, Vaud, Fribourg et Neuchâtel qui souhaitent devenir prêtres séculiers. Cette formation dure six ans : elle comporte une année de discernement suivie de cinq ans de formation au séminaire. Depuis septembre 2012, le séminaire se trouve dans la « Maison des séminaires », nouvelle institution qui rassemble plusieurs communautés.

Séminaire Diocésain Missionnaire International Redemptoris Mater 

Ce séminaire a été érigé en 2018 par Monseigneur Charles Morerod. Il répond au désir exprimé par le Pape Jean-Paul II, dans son exhortation post-synodale Ecclesia in Europa. Il a son siège à Fribourg. Pour répondre aux besoins impérieux d’Églises particulières d’Europe ou d’autres continents, les prêtres issus de ce séminaire et formés pour la nouvelle évangélisation, incardinés dans le diocèse, peuvent être envoyés en mission dans d’autres diocèses.

(Version PDF du communiqué)

Monsieur l’abbé Gilbert Perritaz

Dans l’espérance en la Résurrection, nous avons la peine de vous annoncer le décès de

Monsieur l’abbé Gilbert Perritaz

  • vicaire à la paroisse du Grand-Lancy, de 1990 à 1993,
  • vicaire à la paroisse Notre-Dame de Genève, de 1993 à 1998,
  • vicaire à la paroisse Notre-Dame de Nyon, de 1998 à 2000,
  • curé des paroisses de Corsier et Meinier, de 2000 à 2005,
  • conjointement curé de la paroisse d’Hermance, de 2001 à 2005,
  • curé in solidum des paroisses Saint-Paul (Cologny) et Chêne-Thônex, dès 2005,
  • prêtre auxiliaire au sein de l’Unité pastorale Chasseron-Lac, de 2012 à 2013,
  • curé in solidum au sein de l’Unité pastorale Sainte-Thérèse (Fribourg) – Saint-Laurent (Givisiez/Granges-Paccot), de 2013 à 2014,
  • curé modérateur de l’Unité pastorale Sainte-Thérèse (Fribourg) – Saint-Laurent (Givisiez/Granges-Paccot), de 2014 à 2015,
  • prêtre auxiliaire au sein de l’Unité pastorale Carouge – Acacias Cardinal Journet, de 2015 à 2018,
  • administrateur de l’Unité pastorale Carouge – Acacias, de 2018 à 2021,
  • conjointement administrateur des paroisses de l’Unité pastorale Salève, de 2019 à 2021,
  • prêtre auxiliaire au sein de l’Unité pastorale Meyrin – Mandement, de 2021 à 2024,

qui est entré dans la paix du Seigneur le 17 juin 2024.

Il était dans sa 70e année et la 35e de son sacerdoce.

Les funérailles seront célébrées en l’église Notre-Dame de la Visitation de Meyrin, le vendredi 21 juin 2024, à 14 heures 30.

(Faire-part diocésain en PDF)

Posted in Non classé

Alexandre Python devient diacre permanent

Samedi 1er juin 2024, Alexandre Python sera ordonné diacre permanent par Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, à la Basilique Notre-Dame de Genève le samedi à 10h30.

Né en 1968 à Fribourg, cadet d’une fratrie de 7 enfants, Alexandre Python est agent de voyages et multi-entrepreneur, à Genève. Il est marié à Solly et père de quatre enfants.

Alexandre Python passe son enfance dans la campagne fribourgeoise, à Torny-le-Grand et fait un apprentissage de charpentier. Il s’engage ensuite dans le social, en accomplissant un an de stage en tant qu’éducateur spécialisé à l’Institut Les Peupliers au Mouret (FR) et en commençant en 1990 des études à l’Institut d’Études Sociales de Genève. C’est durant cette année qu’il vit une « conversion ». Il part alors un mois en Inde avec Nicolas Buttet, puis en France où il rejoint l’École Internationale de Formation et d’Évangélisation à Paray-le-Monial et enfin en Belgique, à Namur, où il reste deux ans au séminaire (Maison Saint Joseph de Namur) et obtient une demi-licence en philosophie à l’Institut Saint-Jean Berchmans, auprès des Jésuites. Ressentant un appel au mariage ainsi qu’à créer des pèlerinages sur les lieux des martyres d’aujourd’hui, Alexandre Python décide de se former dans le tourisme et crée l’agence ad gentes en 1999, un an après son mariage avec Solly. C’est en 2015 qu’il entame son cheminement officiel vers le diaconat. En 2017, il reprend également un magasin de souvenirs à Genève. Après la crise du Covid, où il doit fermer trois agences et licencier du personnel, Alexandre Python ouvre à Genève en 2022 La Boutique du Pèlerin qui devient La Procure le 1er janvier 2023, premier réseau de librairie chrétienne en Europe.

Alexandre Python s’est engagé pendant 25 auprès de la communauté de l’Emmanuel dont il a créé l’implantation en Suisse le 1er avril 1994. Il est également engagé depuis plus de 10 ans auprès des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens (EDC).

Le Service diocésain de la communication

 

Lien :      Article cath.ch du 26.05.2024 : Alexandre Python : le « businessman du Seigneur » sera ordonné diacre


UN APPEL À SERVIR

Le mot diacre est la traduction du grec diakonos, qui signifie serviteur. Le diacre est un baptisé qui a reçu le sacrement de l’Ordre pour s’engager en Église, à l’image du Christ, qui « est venu non pour être servi, mais pour servir » (Mt 20, 28).

Il vit son engagement en communion avec l’évêque, de qui il reçoit sa mission et en collaboration avec les prêtres et les laïcs. Par sa vie donnée, il rappelle que l’Église elle-même est appelée à être tout entière « diaconale », c’est-à-dire en posture de service. Ce service est indissociablement service de Dieu et des hommes.

(Version PDF du communiqué)

Mesures de lutte contre les abus et leur dissimulation

À l’avenir, les victimes d’abus sexuels pourront obtenir partout en Suisse une aide professionnelle et indépendante et demander des comptes aux auteurs. Les risques de nouveaux abus seront réduits le plus possible à tous les niveaux des institutions et la dissimulation d’actes répréhensibles sera empêchée.

Les trois organisations ecclésiales nationales suisses – la CES, la RKZ et la KOVOS – élaborent diverses mesures à cet effet. Les premières nouveautés devraient prendre effet début 2025.

Lire la suite

Un livre d’entretiens avec Mgr Morerod

Le 10 mai 2024 sort un livre d’entretiens entre la journaliste Camille Krafft (Le Temps) et Mgr Charles Morerod, aux éditions Slatkine : Tu n’abuseras point. Un évêque dans la tourmente raconte.

En septembre 2023, l’évêque de Lausanne, Genève et Fribourg  Charles Morerod a été opéré en urgence en raison d’un double  hématome cérébral. Après être passé près de la mort, il voit dans  cette « deuxième vie » qui lui est offerte un appel à s’exprimer sur  la problématique des abus sexuels commis au sein de l’Église, dans  leur dimension systémique.

Comment des comportements aussi ravageurs peuvent-ils prendre  corps dans un milieu où l’on prône l’amour de son prochain ? Et que  va devenir cette institution qui a largement abusé de son pouvoir en  couvrant des crimes perpétrés contre ses propres enfants ? 

Démarche inédite, ce livre d’entretiens raconte l’histoire d’un évêque du XXIe siècle secoué par des drames et des scandales, et qui pense avoir un rôle à jouer pour en prévenir d’autres et réparer le mal. Il  est aussi le portrait d’un dignitaire catholique « à la suisse », qui se  déplace à pied et en train, abhorre les tenues d’apparat et se méfie,  comme Emmanuel Kant, du pouvoir qui corrompt le jugement libre 
de la raison.

Camille Krafft est journaliste à la rédaction du quotidien romand Le Temps depuis 2021. Parallèlement, elle est intervenante au  entre de formation au journalisme et aux médias, à Lausanne. Elle  est lauréate du Prix Jean Dumur 2017 ainsi que du Swiss Press  Award, catégorie « print » 2019.

 

Infos sur le site de Slatkine

Article dans Le Temps (04.05.2024)

Article sur cath.ch

Posted in Non classé

Un nouveau diacre permanent pour le diocèse

Dimanche 12 mai 2024, Antoine Chevalley sera ordonné diacre permanent par Mgr Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, en l’église du Sacré-Cœur de Montreux.

Né le 31 octobre 1980 à Château-d’Oex, époux d’Elin et père de deux enfants, Antoine Chevalley, animateur socioculturel, est depuis 2019 sacristain-concierge à l’église du Sacré-Cœur à Montreux où il apporte son soutien à la communauté.

Après un service civil en tant qu’éducateur au sein du « Foyer pour Jeunes Saint-Martin » à Ondallaz (VD) en 2001 et une expérience dans plusieurs hôpitaux en tant qu’aide-soignant (2003-2004), Antoine Chevalley se forme comme animateur socioculturel à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne (2004 – 2008). Durant cette formation, il réalise deux stages, l’un dans un centre de réhabilitation pour toxicomanes au Pérou, l’autre à la « Maison de Quartier Sous-Gare » de Lausanne, maison de quartier. Educateur à la garderie « Bout’Ficelle » ainsi qu’au « Planemard », une école à la montagne de la ville de Lausanne entre 2010 et 2013, il effectue ensuite un stage au sein de la Pastorale d’animation jeunesse du canton de Vaud durant 5 mois. De 2013 à 2017, il travaille comme éducateur à l’Institution de Lavigny, lieu de vie pour personnes en situation de handicap mental, puis assistant en intégration à l’Etablissement secondaire de Floréal à Lausanne. Antoine Chevalley a suivi diverses formations continues, notamment sur l’approche préventive de la violence, l’autisme, la communication non verbale et la gestion de l’agressivité.

Le Service diocésain de la communication


UN APPEL À SERVIR

Le mot diacre est la traduction du grec diakonos, qui signifie serviteur. Le diacre est un baptisé qui a reçu le sacrement de l’Ordre pour s’engager en Église, à l’image du Christ, qui « est venu non pour être servi, mais pour servir » (Mt 20, 28).

Il vit son engagement en communion avec l’évêque, de qui il reçoit sa mission et en collaboration avec les prêtres et les laïcs. Par sa vie donnée, il rappelle que l’Eglise elle-même est appelée à être tout entière « diaconale », c’est-à-dire en posture de service. Ce service est indissociablement service de Dieu et des hommes.

(Version PDF du communiqué)

Monsieur l’abbé Gérard Barone

Dans l’espérance en la Résurrection, nous avons la peine de vous annoncer le décès de

Monsieur l’abbé Gérard Barone

  • vicaire à la paroisse Saint-Nicolas-de-Flue de Lausanne, de 1968 à 1971,
  • vicaire à la paroisse Saint-François de Sales de Genève, de 1971 à 1972,
  • vicaire à la paroisse du Saint-Esprit de Genève (hôpital cantonal), de 1972 à 1978,
  • curé de la paroisse de Collonge-Bellerive, de 1978 à 1988,
  • curé de la paroisse Saint-Joseph de Genève, de 1988 à 2005,
  • prêtre auxiliaire au sein de l’Unité pastorale Meyrin – Mandement, de 2005 à 2011,

qui est entré dans la paix du Seigneur le vendredi 5 avril 2024.

Il était dans sa 89e année et la 56e de son sacerdoce.

Les funérailles seront célébrées dans l’intimité familiale.

(Faire-part diocésain en PDF)

Isabella Senghor

Nomination d’une représentante de l’évêque pour le Deutschfreiburg

Mgr Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a nommé sa nouvelle représentante pour la région diocésaine de Fribourg germanophone : Mme Isabella Senghor (32 ans), qui sera secondée par deux adjoints. Dès le 1er septembre, le trio succèdera à l’actuelle représentante de l’évêque, Mme Marianne Pohl-Henzen, qui prend sa retraite.

Une représentante de l’évêque pour la « Bistumsregion Deutschfreiburg »

Mgr Morerod a nommé Isabella Senghor représentante de l’évêque dès le 1er septembre 2024. Elle succède ainsi à Mme Marianne Pohl-Henzen, qui prend sa retraite, après 12 années au sein de la direction la région diocésaine de Fribourg germanophone. La Bistumsregion Deutschfreiburg sera conduite avant tout par un trio, puisque Mme Senghor travaillera aux côtés des agents pastoraux Kathrin Meuwly (plus particulièrement en charge de  la « pastorale territoriale » – soit la vie des paroisses et unités pastorales) et Matthias Willauer-Honegger (pour la « pastorale catégorielle » – soit des pastorales thématiques, comme la catéchèse, la jeunesse, la formation, etc.). Les deux adjoints continueront leur travail actuel (Mme Meuwly à l’Unité pastorale Sense Mitte et M. Willauer-Honegger à la Fachstelle Katechese).

Départ de Marianne Pohl-Henzen

La théologienne Marianne Pohl-Henzen, 64 ans a travaillé plus de 30 ans pour le diocèse. Depuis 2012, elle a été l’adjointe du vicaire épiscopal pour la partie germanophone du canton de Fribourg. Elle y a côtoyé successivement les vicaires épiscopaux Nicolas Glasson, Alain de Raemy et Pascal Marquard, jusqu’à être nommée elle-même représentante de l’évêque de cette région diocésaine, en 2020. Elle a décidé aujourd’hui de prendre sa retraite pour passer davantage de temps auprès de sa famille. Mgr Morerod lui exprime toute sa gratitude et lui souhaite d’ores et déjà une belle retraite.

Le Service diocésain de la communication



Les nouveaux nommés en quelques lignes

Isabella Senghor

Isabella Senghor travaille depuis 2023 au sein de la région diocésaine de Fribourg germanophone. Collaboratrice au Service de formation et accompagnement (Fachstelle Bildung und Begleitung), elle a coordonné et organisé des offres de formation continue pour les collaborateurs pastoraux ainsi que des offres de pastorale familiale. Journaliste et théologienne, Isabella Senghor a étudié à la Philosophisch-Theologischen Hochschule Sankt Georgen à Francfort-sur-le-Main et à l’Université hébraïque de Jérusalem. Depuis 2019, cette Allemande d’origine vit à Fribourg. Elle y a d’abord travaillé comme collaboratrice scientifique au Centre suisse Islam et Société de l’Université de Fribourg, où elle termine actuellement son doctorat en éthique sociale. Elle est mariée et a une fille.

Kathrin Meuwly

Née en 1969 à Fribourg, Kathrin Meuwly est agente pastorale et codirige, depuis 2022, l’Unité pastorale Sense Mitte, en Singine (Alterswil, Heitenried, St. Antoni, St. Ursen et Tafers) ; en parallèle, elle enseigne depuis 2002 la religion au Cycle d’Orientation (Fribourg puis Tafers). Après une maturité en économie au Collège St-Michel (Fribourg) et un diplôme de secrétariat au Collège de Gambach, Kathrin Meuwly a obtenu une licence de théologie à l’Université de Fribourg en 1998. De 1999 à 2005, elle a été responsable de la communication, puis assistante pastorale dans l’actuelle UP alémanique « Ville de Fribourg et environs ». De 2005 à 2011, elle a également été l’adjointe du vicaire épiscopal Kurt Stulz.

Matthias Willauer-Honegger

Matthias Willauer-Honegger est né à Lucerne, a étudié la théologie à Lucerne et à Fribourg et a travaillé plusieurs années comme agent pastoral en paroisse. Il est actif dans la région diocésaine de Fribourg germanophone depuis 2017 et dirige depuis plusieurs années le Service de catéchèse (Fachstelle Katechese). Il est en outre responsable du centre de travail pour le renouveau de la foi (Arbeitsstelle für Glaubens-Erneuerung). Il est marié et père d’un enfant.



Glossaire

Qu’est-ce qu’une unité pastorale ?

Un groupement de paroisses, qu’on nomme souvent par l’abréviation « UP ».

Qu’est-ce qu’un.e représentant.e de l’évêque pour la région diocésaine ?

Il s’agit d’un-e laïc/laïque ou diacre qui collabore avec l’évêque (et ses vicaires généraux) Il a pour mission la coordination des personnes et activités liées à la pastorale dans la région diocésaine et la représentation auprès des autorités civiles, des corporations/fédérations catholiques cantonales, des autres confessions et religions au niveau cantonal. À l’heure actuelle, ce poste fait partie d’un processus en évolution.

Voici la liste des actuels représentant.e.s de l’évêque.

Qu’est-ce qu’un vicaire épiscopal ?

Il s’agit d’un prêtre qui collabore avec l’évêque (et ses vicaires généraux) pour l’organisation de la vie pastorale dans un territoire ou un domaine d’activité.

 

(Version PDF du communiqué)