© Philippe Glenz

Charles Morerod est né le 28 octobre 1961 à Riaz (FR).

Après des études littéraires au collège du Sud, à Bulle, il entre dans l’Ordre des Prêcheurs (OP) en 1983 tout en étudiant à l’université de Fribourg. Là, il obtient une première licence, en théologie, en 1987 ; son mémoire porte sur l’ecclésiologie du cardinal Journet. Charles Morerod est ordonné prêtre le 30 avril 1988, à Genève où il passe deux ans dans la paroisse Saint-Paul de Granges-Canal.

De 1989 à 1992, il est assistant en Faculté de théologie de Fribourg et aumônier de l’université de 1991 à 1994. Il obtient un doctorat en théologie en 1994 et consacre sa thèse sur la confrontation entre Martin Luther et le cardinal Caetano à Augsbourg en 1518. De 1994 à 1999, il est chargé de cours en théologie fondamentale à l’université de Fribourg, période durant laquelle il décroche également une licence en philosophie en 1996 ; son mémoire sur la nature chez Aristote et chez Kant.

Depuis 1997, il devient membre du comité de rédaction de l’édition fran­çaise de la revue chrétienne Nova et Vetera, une revue qui propose des réflexions sur la théologie, la philosophie, l’éthique, l’art, la science, la politique, etc.

En 1999, et après y avoir enseigné pendant trois ans au titre de professeur invité, Charles Morerod est nommé professeur à l’Université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin, dite Angelicum, à Rome. Simultanément, il enseigne la théologie à l’université de Lugano (1999-2002). En 2002, il est nommé membre du Comité Scientifique de l’Institut Paul VI de Brescia – Institut qui étudie la vie et l’œuvre de Paul VI en organisant notamment divers colloques internationaux. Dès 2003, il devient vice-doyen de la Faculté de théologie et doyen de la Faculté de philosophie de l’Angelicum. En 2004, il obtient un doctorat en philosophie de l’Université catholique de Toulouse. Il consacre alors sa thèse au protestant libéral britannique John Hick, grand théoricien du pluralisme religieux. En 2007, il est également professeur invité au Blessed Diego Luis de San Vitores Catholic Theological Institute for Oceania, à Guam. De 2008 à 2011, il est directeur du Catholic Studies Roman Program de l’université de Saint-Thomas (St. Paul, Min­nesota), dont le but est d’organiser un programme semestriel d’études à Rome (théologie, philosophie et histoire de l’art, etc.) pour des étudiants américains.

Charles Morerod recouvre plusieurs charges dans des commissions officielles de dialogue pour le Saint-Siège. Il est membre de la Commission internationale anglicane-catholique romaine (ARCIC) (2002-2005), de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe dès 2005, et participe, dès octobre 2009, aux colloques doctrinaux entre le Saint-Siège et la fraternité Saint Pie X, en tant que membre désigné par le Vatican.

Depuis 2008, il est membre de l’Académie pontificale de Saint Thomas d’Aquin, Académie dont le but est d’approfondir le rôle de la pensée thomiste dans la société et de diffuser son enseignement. En avril 2009, il est nommé par le Pape Benoît XVI secrétaire général de la Commission théologique internationale (2009-2014) et consulteur à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. La même année, il accède au poste de recteur de l’Angelicum, à Rome.

Charles Morerod est nommé évêque du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg le 3 novembre 2011. Son ordination épiscopale, par le cardinal Georges Cottier et en présence du cardinal William Joseph Levada, a lieu à la cathédrale de Fribourg le 11 décembre 2011.

Depuis 2012, Mgr Morerod est membre ordinaire de l’Académie Pontificale de Théologie. Le 12 juin 2012, le pape Benoît XVI le nomme membre de la Congrégation pour l’éducation catholique, laquelle équivaut au « ministère pour l’éducation » du Vatican, en charge des écoles catholiques et des séminaires dans le monde. Son mandat s’est terminé en 2021.

Mgr Charles Morerod est vice-président de la Conférence des évêques suisses (2013-2015) puis président (2016-2018). En 2013, il est nommé par la Conférence des évêques suisses président national de Catholica Unio Suisse, oeuvre catholique de soutien de l’Orient chrétien et dès 2018 président de la Catholica Unio Internationalis

En 2012, il devient membre de l’Ordre de Malte et en 2015, membre de l’Ordre Equestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem, dont il est Grand Prieur pour la Suisse depuis 2018.

Le 16 octobre 2013, à Berne, Mgr Morerod reçoit les insignes de chevalier de la Légion d’honneur des mains de l’ambassadeur de France en Suisse, M. Michel Duclos. Il est ainsi récompensé pour ses années à Rome, où, en tant que recteur et professeur, il a participé au rayonnement de la francophonie.

Le 29 mars 2014, il est nommé par le pape François membre du Conseil pontifical pour la culture et le 28 octobre 2016, il est nommé membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements.

En 2015, Mgr Morerod lance la « Bière de l’évêque » dont les bénéfices profitent à des associations caritatives.

Mgr Charles Morerod est reconnu pour être un spécialiste de l’œuvre et la vie de saint Thomas d’Aquin ainsi qu’un expert dans les questions liées à l’œcuménisme. Il a déjà réalisé une centaine de conférences à travers le monde sur des thèmes théologiques (Eglise, œcuménisme, etc.) et philosophiques (athéisme contemporain, etc.).