Mot de l’évêque

Les vœux peuvent être tellement génériques qu’ils cachent mal une certaine incertitude sur ce qui est « espérable ». La nouvelle année commence en cours de processus synodal. Je nous souhaite de vivre, avec la grâce de Dieu, ce que nous indique S. Jean : « Voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de son Fils Jésus Christ, et nous aimer les uns les autres comme il nous l’a commandé. Celui qui garde ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et voilà comment nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné part à son Esprit » (1 Jean 3,23-24)

Au risque – bien accepté par moi-même – de me répéter, je ne veux pas dire au début du processus synodal ce qui doit être dit par les autres. Il reste que ce texte contient les éléments essentiels pour des vœux chrétiens : mettre notre foi dans le Christ, vivre comme il nous le demande, avec son Esprit.

Je conclus avec une formule liturgique dont le contenu fondamental est souvent sous-estimé par nous-mêmes (puisque nous y ajoutons des salutations bien moins significatives) : qu’en 2022 aussi Le Seigneur soit avec vous.

 

+ Charles Morerod OP